Préface (1,1-4)

Luc 1,1-4

Commentaire

1 Après que plusieurs ont entrepris de composer une relation des choses dont on a parmi nous pleine conviction,
2 conformément à ce que nous ont transmis ceux qui ont été dès le commencement, témoins oculaires et ministres de la parole ;
3 j’ai résolu moi aussi, après m’être appliqué à connaître exactement toutes choses depuis l’origine, de t’en écrire le récit suivi, excellent Théophile,
4 afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.
Une vraie préface, qui vient annoncer ce que seront non seulement l’évangile, mais aussi les Actes des Apôtres : d’emblée, l’évangile de Luc se présente donc de manière originale. Originalité qui est donc aussi celle de son auteur : Luc est un historien pointilleux et le revendique, mais en même temps un théologien,un « héraut de Dieu ».

En effet, il nous explique plusieurs choses :

  • Il n’est pas le premier à entreprendre d’écrire sur Jésus.
  • Il va « composer », et il faut comprendre ici qu’il va agir comme un historien, quelqu’un qui met en scène les informations, toujours fragmentaires même si elles ont été puisées aux meilleurs sources (témoins oculaires), dont il dispose.
  • Il ne faut donc pas nécessairement rechercher dans son œuvre, et en particulier dans les Actes, un suivi chronologique. Par « récit suivi », il faut plutôt comprendre « récit cohérent ».
  • Il s’agit d’abord et avant tout de rassurer Théophile, lequel représente sans doute chacun de nous, sur « les enseignements reçus ». Ici, il s’agit donc de faire œuvre de théologien.

Finalement, le lecteur est invité à se mettre à l’écoute, en sachant qu’il va trouver là un enseignement de qualité, un « témoignage » (mot que Luc affectionne) de premier plan qui lui présentera l’histoire et son sens.

 

Share This: