The Wretched ’I’ and Its Liberation, Paul in Romans 7 and 8

Jan LAMBRECHT, The Wretched ’I’ and Its Liberation, Paul in Romans 7 and 8, ’Louvain theological and pastoral Monographs, 14’, Louvain, Peeters Press, 1992, 166 p.

La monographie du P. Lambrecht reprend et développe deux articles déjà publies dans Louvain Studies, l’un consacré à Rm 7, 7-25Rm 7, 7-25
French: Louis Segond (1910) - SEG

7 Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n`ai connu le péché que par la loi. Car je n`aurais pas connu la convoitise, si la loi n`eût dit: Tu ne convoiteras point. 8 Et le péché, saisissant l`occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort. 9 Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus. 10 Ainsi, le commandement qui conduit à la vie se trouva pour moi conduire à la mort. 11 Car le péché saisissant l`occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir. 12 La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 13 Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort? Loin de là! Mais c`est le péché, afin qu`il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point. 14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. 15 Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. 16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. 17 Et maintenant ce n`est plus moi qui le fais, mais c`est le péché qui habite en moi. 18 Ce qui est bon, je le sais, n`habite pas en moi, c`est-à-dire dans ma chair: j`ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. 19 Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 20 Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n`est plus moi qui le fais, c`est le péché qui habite en moi. 21 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. 22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l`homme intérieur; 23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. 24 Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?... 25 Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l`entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.  

WP-Bible plugin
, l’autre à Rm 8, 18-30Rm 8, 18-30
French: Louis Segond (1910) - SEG

18 J`estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. 19 Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. 20 Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l`y a soumise, - 21 avec l`espérance qu`elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. 22 Or, nous savons que, jusqu`à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l`enfantement. 23 Et ce n`est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l`Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l`adoption, la rédemption de notre corps. 24 Car c`est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l`espérance qu`on voit n`est plus espérance: ce qu`on voit, peut-on l`espérer encore? 25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l`attendons avec persévérance. 26 De même aussi l`Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu`il nous convient de demander dans nos prières. Mais l`Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; 27 et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l`Esprit, parce que c`est selon Dieu qu`il intercède en faveur des saints. 28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. 29 Car ceux qu`il a connus d`avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l`image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. 30 Et ceux qu`il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu`il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu`il a justifiés, il les a aussi glorifiés.  

WP-Bible plugin
. Quand on sait combien l’identité du « je » en Rm 7 représente, aujourd’hui encore et malgré la monographie réputée de W. G. Kümmel parue en 1929, une question disputée, on ne s’étonnera pas que le P. Lambrecht y revienne très longuement. L’orientation pastorale de la collection et la légitime prudence de l’exégète conduisent notre A. à adopter une position médiane, résumée p. 90 – ’Il semble que le ’Je soit plus autobiographique que ne l’admettent la plupart des publications contemporaines (…). L’aspect certainement rhétorique du ’je’ ne doit pas obscurcir le caractère essentiellement personnel de ce chapitre paulinien (…). En Rm 7, Paul décrit sa situation pré-chrétienne, non pas chrétienne Mais le passé de Paul peut devenir le présent de quiconque.’

Pour ce qui concerne Rm 8, la préoccupation de notre A. consiste à ’évaluer’ la réalité de la certitude paulinienne du salut, dans la mesure où cette certitude pourrait conduire à une compréhension exclusivement ou très prédestinatianiste de la pensée paulinienne. Le P. Lambrecht est persuadé que le genre littéraire rhétorique conduit Paul à dramatiser et absolutiser un point de vue, en Rm 8 comme en Rm 7 : ’Les chrétiens doivent collaborer à la grâce de Dieu (…). L’assurance de Paul dans le salut est une certitude que Dieu donne, non pas lui ni ses collaborateurs’(p. 137).

Une telle monographie ne prétend pas, on l’aura compris, proposer des solutions complètement nouvelles à de vieux problèmes ni a fortiori révolutionner l’exégèse : il s’agit plutôt de guider soigneusement le lecteur dans l’interprétation de chapitres difficiles, en lui marquant les écueils, en lui indiquant les solutions possibles. L’objectif est incontestablement réussi.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *