Five Studies on Interpretation of Scripture in Luke-Acts

B. J. KOET, Five Studies on Interpretation of Scripture in Luke-Acts, ’SNT, Auxilia, 14’, 1 vol. de 198 p., Louvain, Presses universitaires, 1989

Ces Cinq Études sur l’interprétation de l’Écriture en Luc-Actes (dont trois ont déjà été publiées dans la revue Bijdraten) ont pour titres : ’Today this Scripture has been fulfilled in your ears’ : Jesus Explanation of Scripture in Luke 4, 16-30 ; Some Traces of a Semantic Field of Interpretation in Luke 24, 13-35 ; Prophets and Law : Paul’s Change as Interpreter of Scripture in Acts ; Paul and Barnabas in Pisidian Antioch : A Disagreement over the Interpretation of the Scriptures (Ac. 13, 42-52) ; Paul in Rome (Ac. 28, 16-31) : A Farewell to Judaism ?

Certains lecteurs seront rebutés par l’aspect scolaire des études en question, minutieusement et lentement menées aux plans littéraire et linguistique, au point de donner parfois l’impression de faire du sur-place ; ou bien par la répétition incessante du terme interaction qui s’inscrit dans le propos de l’auteur, ’l’interprétation de l’Écriture comme élément de l’interaction entre le protagoniste et son public’ ; ou encore par certaines positions, qui paraissent tenir plus de la conviction que de la démonstration, telle celle sur l’arrière-plan nécessairement scripturaire de verbes comme suzêteô ou dianoigô. Et pourtant, si l’on accepte de dépasser ces premières impressions et d’accompagner l’A. dans son cheminement, on est frappé par la richesse et le sérieux des conclusions, d’ailleurs reprises dans un chapitre spécial, et parmi lesquelles on mentionnera : le caractère systématique du traitement de l’Écriture par Luc, le fait que l’intention de Luc/Actes n’est pas de manifester le rejet d’Israël, mais plutôt le salut des Gentils en plus de celui d’Israël, ou encore l’idée selon laquelle Luc/Actes vise un public composé tout à la fois de juifs et de chrétiens de la gentilité. Certaines de ces conclusions sont largement débattues, mais il sera difficile désormais de négliger les éléments avancés pa l’A., si bien servis par la minutie précédemment évoquée.

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *